Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le A de paysage
Papa se balance
Le lapin nage
L’arbre attrape le chapeau
Danielle danse
Le sapin casse sa branche
Tu marches vers la maison

Fabien et Zoé - GS maternelle et  CP - école de  Roussillon


Le soir je me couche dans mon lit tout doux
Je serre mon doudou, je suce mon pouce
Des fois j'ai peur du loup, je crie au secours
Mon doudou m'entoure de son amour
C'est reparti pour un tour
Vers un nouveau jour

Julien et son papa - petite section - école maternelle la ruche - Apt 

Paysage mouillé

Le ciel est gris et pluvieux.
Les sirènes ondulent dans l'eau bleu.
Les bottes de pluie pataugent dans les flaques
Tous les parapluies sont ouverts
De la bave d'escargot partout
Les arrosoirs sont au repos
Les poissons tournent en ronds dans leurs bocaux en rêvant d'aller dehors.
Les enfants pleurent en regardant le temps
La fontaine du village est pleine
Le lait des vaches coule
Tous les parapluies sont ouverts.

 

Laura CM2 - école de Saignon


Demain
Demain, sera un autre jour,
Demain, tes larmes auront séché,
Demain, le soleil montrera le bout de son nez,
Demain, les oiseaux chanteront,
Demain, petite 

Lucile COLLETTE -  6°1 - Collège d'Apt

1er pas, on entend les herbes sèches crisser sous notre pied.
2ème pas, on sent le souffle chaud du vent d’été.
3ème pas, on voit au loin le petit cabanon vert.
4ème pas, on sent l’odeur sucrée des cerises sur l’arbre.
5ème pas, on entend les oiseaux s’envoler à notre approche.
6ème pas, on goûte l’air chaud et sucré qui nous entoure.
7ème pas, encore le bruit des herbes, on avance la main, on touche l’écorce du cerisier.
8ème pas, on s’avance encore, on respire au rythme de la nature.
9ème pas, on sent la chaleur humide.
10ème pas, on s’arrête, on écoute, on voit, on sent, on vit.  

O.G - 2nde - lycée d'Apt

Lieu en solitaire
Des marches s’étendent devant nous. On nous a dit déjà plusieurs fois que c’était un ancien hôpital. On s’en rend pas compte mais qu’est ce qu’on l’aime cette vieille école. On se décide de monter ces longues marches entourées d’arbres et de pelouse, nos pieds sont lourds.
Plusieurs mélodies s’échappent, un coup de tambour, trois cordes qui s’entretuent. On adore écouter ce mélange de sons qui crée tout un vacarme. Après avoir ouvert cette lourde porte on hésite : à gauche batterie, devant nous d’autres marches et à droite solfège, guitare électrique et chant. Si on allait voir plus loin encore ? On monte les marches. Une odeur réconfortante s’offre à nous. Nouveau dilemme : à droite ou à gauche ? On préfère aller à droite. On s’agrippe à la longue rampe lisse. Nos pas résonnent avant d’arriver à la machine à café. On se prend un mauvais cappuccino avant de rentrer dans la plus classe des salles, celle du piano à queue. On aimerait s’affaler devant la banquette et poser nos doigts lourds sur ces touches où des centaines d’élèves ont laissé leurs traces mais on préfère avancer. On tombe sur une salle vide où on joue de la flute traversière puis on sort de là. Faut-il monter encore un étage ou continuer tout droit ? On continue sans monter les marches. On passe devant le bureau du directeur, celui de la secrétaire pour se retrouver dans la chapelle. On sort par l’autre coté pour rentrer dans la nouvelle salle de batterie. On est bien… On aime cet endroit paisible où on vient tous au moins deux fois par semaine. Oui cet endroit est apaisant, joyeux, réconfortant, plaisant, mélodieux… 

Anne-Sophie - lycée d'Apt - atelier d'écriture

Tag(s) : #Manifestations

Partager cet article

Repost 0